VOYAGE INAUGURAL DE L'OLYMPIC

Du Mercredi 14 au Mercredi 21 JUIN 1911

Southampton / Cherbourg / New York


Suite à des essais concluant, l'Olympic reste ouvert au public jusqu'à son départ. Après le lancement de son frère jumeau le Titanic peu après midi, l'Olympic quitte Belfast le 31 Mai 1911 à 16h30 et prend la direction de Liverpool.



Belfast 1911-05-31

Belfast 1911-05-31

Belfast 1911-05-31

Belfast 1911-05-31

Belfast 1911-05-31


Belfast 1911-05-31

Liverpool

Liverpool 1911-06-01


L'Olympic quitte Liverpool le 1er Juin et arrive à Southampton le 3, suscitant l'enthousiasme général de son équipage et des journaux.



Southampton 1911-06-03


Southampton 1911-06-14

Southampton 1911-06-14

Southampton 1911-06-14

Southampton 1911-06-14

Southampton 1911-06-14


L'Olympic effectue son voyage inaugural sous le commandement du capitaine Edward John Smith (par la suite commandant du Titanic). Celui-ci, réputé pour ses bonnes relations avec la haute société de l'époque, fait notamment visiter le navire au Roi Alphonse XIII d'Espagne et à son épouse. Edward John Smith leur fait une telle impression qu'après sa mort dans le naufrage du Titanic, le Roi envoie une lettre de condoléances à sa veuve. L'Olympic quitte Southampton le 14 Juin 1911 et fait escale à Cherbourg en fin d'après midi.



Cherbourg 1911-06-14

Cherbourg 1911-06-14


Cherbourg

Cherbourg

Cherbourg

Cherbourg

Cherbourg


L'Olympic quitte Cherbourg dans la soirée et arrive à Queenstown le lendemain.



Queenstown 1911-06-15

Queenstown 1911-06-15

Queenstown

Queenstown


L'Olympic quitte Queenstown le 15 Juin pour New York.


Pendant que les jours s'égrènent lentement, les passagers vaquent à leurs occupations, et tandis que certains se prélassent dans leur cabine, d'autres profitent des distractions du bord. Seuls les horaires des repas viennent troubler la quiétude de ce petit monde.Les services de tables se décomposent de la manière suivante :

Horaires des repas

  • Breakfast de 8 h 30 à 10 h 30.
  • Déjeuner de 13 h à 14 h 30.
  • Dîner de 18 h à 19 h 30 ou plus.

Pour ceux qui le préférent, un restaurant à la carte situé au pont B est ouvert le soir de 20 h à 23 h. Ils bénéficient d'une nourriture particulière. Il peut recevoir 137 convives répartis autour de quarante neuf tables.



New York 1911-06-21

New York 1911-06-21

New York 1911-06-21

New York 1911-06-21

New York 1911-06-21


New York 1911-06-21

New York 1911-06-21

New York 1911-06-21

New York 1911-06-21


New York 1911-06-21

New York 1911-06-21

New York 1911-06-21

New York 1911-06-21

New York 1911-06-21


New York 1911-06-21

New York 1911-06-21

New York 1911-06-21

New York 1911-06-21

New York 1911-06-21


New York 1911-06-21

New York 1911-06-21

New York 1911-06-21

New York 1911-06-21


Le paquebot bat les prévisions de ses concepteurs en effectuant la traversée en cinq jours, 16 heures et 42 minutes (sans que toutes ses chaudières aient eu à être allumées). Son arrivée est cependant marquée par un incident : le 21 juin, alors qu'il est guidé par douze remorqueurs, le paquebot heurte l'un d'entre eux, le O.L. Hallenbeck, à l'arrière. Si le remorqueur subit d'importants dommages, l'Olympic n'a quant à lui rien de plus qu'une bosse. Les propriétaires du premier demandent £10 000 à la White Star Line, mais celle-ci échappe au paiement par manque de preuves.
Cette traversée sert également à évaluer les qualités et défauts de l'Olympic : en effet, Thomas Andrews, concepteur du navire, et Joseph Bruce Ismay, président de la White Star Line sont à bord et prennent en note tous les inconvénients du navire. Joseph Bruce Ismay note ainsi que la cuisine manque d'une presse à pommes de terre, et que les salles de bains des cabines de première classe manquent de repose-cigare ; il envisage également d'agrandir le restaurant à la carte du navire, de même que certaines cabines de première classe pour le Titanic, encore en chantier.



Plymouth

Plymouth 1911-07


L'Olympic repartira le 28 Juin vers l'Europe pour son trajet de retour via Plymouth, Cherbourg, et Southampton.