CARRIERE DU BRITANNIC

1915 - 1916


Lorsqu'il est déclaré bon pour le service, le 12 décembre 1915, on lui attribue une équipe médicale constituée de 101 infirmières, 336 sous-officiers et 52 officiers, ainsi qu'un équipage de 675 personnes. Deux jours avant son départ, le Britannic se trouve à Liverpool où il est rejoint un temps par son jumeau l'Olympic. L'équipage monte à bord. Son commandant est Charles Bartlett, capitaine respecté de la White Star Line. Le chef mécanicien est Robert Flemming, et le chef chirurgien est John C.H. Beaumont. Tous deux sont habitués aux navires de classe Olympic puisqu'ils ont servi à bord de l'Olympic et sont très satisfaits de leur nouvelle affectation. John C.H. Beaumont déclare même que le Britannic est « le plus merveilleux des navires-hôpitaux qui ont jamais navigué ». Le 23 décembre 1915, le navire quitte Liverpool pour rallier le port de Moudros sur l'île de Lemnos en mer Égée afin de ramener des soldats malades ou blessésa.

Il rejoint plusieurs autres paquebots sur la même ligne tels que le Mauretania, l’Aquitania et même son sister-ship l'Olympic (qui contrairement aux trois autres, ne sert pas en tant que navire-hôpital mais en tant que transport de troupes). Les quatre bâtiments sont rejoints un peu plus tard par le Statendam. L'équipe formée est ainsi en mesure de transporter près de 33 000 hommes de troupe et 17 000 blessés et malades.

Le Britannic fait tout d'abord une escale à Naples pour refaire ses stocks de charbon pour prendre ensuite le cap de Moudros et du front des Dardanelles, revenant en Angleterre le 9 janvier 1916 avec 3 000 soldats qui sont répartis dans les hôpitaux Londoniens. Ce voyage est marqué par deux décès dus à la tuberculose et la disparition d'un homme tombé à la mer.


Départs Arrivées
Voyage Villes Dates Heures Villes Dates
#1 Liverpool 23 décembre 1915 00h20 Naples 28 décembre 1915
#1 Naples 29 décembre 1915 15h50 Moudros 31 décembre 1915
#1 Moudros 3 janvier 1916 15h35 Southampton 9 janvier 1916



1915-12-28

1916-01-09

1916-02-04

1916-02-04

1916-02-04

1916-02-04

1916-09-29

1916-09-29

1916-10

1916-10


Son deuxième voyage est de plus courte durée car il fait seulement un aller-retour vers Naples. Il passe les quatre semaines qui suivent son retour au large de l'île de Wight en tant qu'hôpital flottant.


Départs Arrivées
Voyage Villes Dates Heures Villes Dates
#2 Southampton 20 janvier 1916 11h51 Naples 25 janvier 1916
#2 Naples 4 février 1916 15h15 Southampton 9 février 1916



1916-10-03

1916-10-03

1916-10-03

1916-10-28

© Charles Dixon

1916

1916

1916

1916

1916


Le troisième voyage a lieu du 20 mars au 4 avril. Le dernier jour, un homme meurt de diabète à bord. Après cette traversée, les services du Britannic et de ses compagnons ne sont plus jugés utiles, les Dardanelles ayant été évacuées en Janvier. À la fin de son service militaire, le 6 juin 1916, il retourne à Belfast pour y subir les modifications nécessaires à son service transatlantique originel. La White Star Line est dédommagée par le gouvernement de 75 000 livres pour financer les travaux. Ceux-ci se déroulent plusieurs mois durant avant d'être interrompus, à un stade d'avancement inconnu.


Départs Arrivées
Voyage Villes Dates Heures Villes Dates
#3 Southampton 20 mars 1916 16h26 Naples 25 mars 1916
#3 Naples 27 mars 1916 16h00 Augusta 28 mars 1916
#3 Augusta 30 mars 1916 15h00 Southampton 4 avril 1916



1916

1916

1916

1916

1916

1916

1916

1916

1916

1916


Départs Arrivées
Voyage Villes Dates Heures Villes Dates
Désarmé le 12 avril 1916 et démobilisé le 21 mai 1916
. Southampton 16 mai 1916 . Belfast 18 mai 1916
Mobilisé à nouveau le 28 août 1916



1916

1916

1916

1916

1916

1916

1916

1916

© Richard Ward

© Harley Crossley

© Harley Crossley

© Alexandr Filin

© Alexandr Filin


Cependant, l'Amirauté Britannique le rappelle à son service deux mois plus tard, le 28 août 1916 et le navire reprend le large pour un quatrième voyage le 24 septembre. L'équipe médicale est alors composée de secouristes volontaires. En chemin à l'approche de Naples le 29 septembre, le Britannic traverse une violente tempête dont il se sort indemne. Il repart le 9 octobre pour Southampton.


Départs Arrivées
Voyage Villes Dates Heures Villes Dates
#4 Southampton 9 septembre 1916 . Cowes 9 septembre 1916
#4 Cowes 24 septembre 1916 17h40 Naples 29 septembre 1916
#4 Naples 1 octobre 1916 . Moudros 3 octobre 1916
#4 Moudros 5 octobre 1916 . Southampton 11 octobre 1916



© Anton Logvynenko

© Anton Logvynenko

© Anton Logvynenko

© Anton Logvynenko

© Anton Logvynenko

© Ken Marschall (1995)

© Ken Marschall (2016)

© Ken Marschall (2017)

© Ken Marschall (2019)

© Eliott Sontot (Cha'coco)


Le cinquième voyage est marqué par la mise à l'isolement officielle de l'équipage quand le bateau arrive à Moudros. En effet, l'équipage a été frappé par des intoxications alimentaires et le paquebot doit rester à quai pendant la durée de l'enquête.

Lors de son retour, un incident, diplomatique cette fois-ci, se produit. Le chanteur d'opéra Adelbert Messany, citoyen autrichien, est en effet embarqué à bord pour partir au Royaume-Uni, d'où il doit pouvoir rentrer dans son pays d'origine. Or, durant le voyage, il observe que des soldats Britanniques en uniforme se trouvent à bord, et s'empresse de le rapporter à son gouvernement. Bien que l'Amirauté le démente fortement, l'Allemagne prend ce fait en compte lorsqu'elle dresse en janvier 1917 la liste des 22 points qui rendent caduque le statut des navires-hôpitaux.


Départs Arrivées
Voyage Villes Dates Heures Villes Dates
#5 Southampton 20 octobre 1916 16h30 Naples 25 octobre 1916
#5 Naples 26 octobre 1916 16h42 Moudros 28 octobre 1916
#5 Moudros 30 octobre 1916 12h05 Southampton 6 novembre 1916



© David Olivera

© David Olivera

© David Olivera

© Tony Strublic

© Tony Strublic


© Stuart Williamson

© Stuart Williamson

© E. W. Bearman

© E. W. Bearman

© Simon Fisher


La vie à bord du Britannic suit une routine bien huilée. À six heures, les patients sont réveillés et les locaux nettoyés. Le petit-déjeuner est servi à 6 heures 30, puis le capitaine fait une tournée d'inspection du navire. Le déjeuner est servi à midi et demie, et le thé à 16 h 30. Les patients sont soignés entre les repas, et ceux qui le souhaitent peuvent se promener sur le pont, à condition de ne pas porter d'uniforme militaire, pour ne pas déclencher d'attaque ennemie. À 20 h 30, les patients regagnent leurs lits puis le capitaine fait une nouvelle tournée d'inspectiona. Pour les infirmières, les journées sont chargées même lorsque le navire ne transporte pas de blessés : se suivent des cours de sport et des conférences de médecine afin de les former.