RMS BALTIC

White Star Line


Longueur : 709.2 Feet / ± 216 Mètres
Largeur : 75.6 Feet / ± 23 Mètres
Tonnage : 23876 Tonnes
Vitesse : ± 17 Noeuds
Construction :
Lancement : 21 novembre 1903
Voyage inaugural : 29 juin 1904
Fin de service : 17 septembre 1932
Raison : Démolit à Osaka le 17 février 1933
Passagers de 1ère classe : 425
Passagers de 2ème classe : 450
Passagers de 3ème classe : 2000
Membres d'équipage : 560


Construit dans les chantiers navals Harland & Wolff de Belfast sous le numéro de coque 352, le Baltic est lancé le 21 novembre 1903. Tout d'abord nommé Pacific, la compagnie change d'avis au cours de sa construction. Fort de ses 23 876 tonneaux, le Baltic reste le navire le plus imposant au monde jusqu'en 1905, dépassant ses deux sister-ships aînés de 2 000 tonneaux. Il entame son voyage inaugural de Liverpool à New York le 24 juin 1904 sous le commandement d’E. J. SMITH. À cause de son fort tonnage, le Baltic peine à maintenir une vitesse de 16 nœuds durant la traversée. À son retour, il subit donc un changement de machines dans les chantiers qui l'ont vu naître.

De 1905 à 1906, il détient le record du navire pouvant transporter le plus de passagers. Il peut alors transporter 425 passagers en première classe, 450 en seconde et 2 000 en troisième. Durant toute sa carrière, il sert entre Liverpool et New York.

Au cours de ses traversées, le Baltic est impliqué dans plusieurs opérations de sauvetage. Le 23 janvier 1909, sous le commandement de J.B. RANSON, il participe au sauvetage des survivants de la collision entre le Republic et le Florida au large de la côte est des États-Unis (le Republic coule à la suite de l'éperonnage).

Mais il est aujourd'hui plus connu pour avoir fait partie des navires ayant répondu au SOS du Titanic dans la nuit du 14 au 15 avril 1912. Le navire ne comprit pas l'imminence du naufrage de son grand frère, et était situé trop loin pour lui porter assistance.

Comme la plupart des paquebots de l'époque, le Baltic est réquisitionné durant la Première Guerre mondiale. Converti en transport de troupes, il fait traverser l'Atlantique aux premières troupes américaines en mai 1917. Cette même année, il réussit à éviter les torpilles du sous-marin allemand UC-66, et échappe à son poursuivant. Ceci lui vaut une réputation de fiabilité qui le conduit à transporter des membres de l'État-major de l'armée américaine. Il continue ce service de transport de troupes jusqu'à la fin des hostilités.

Le Baltic reprend son service pour la White Star Line le 12 décembre 1918, après réinstallation de ses éléments décoratifs. De retour sur la ligne Liverpool - New York, il subit une refonte en 1921, abaissant à 1 000 le nombre de places en troisième classe. En effet, les lois américaines régissant l'immigration rendent le transport d'émigrants moins rentable. En 1924, il est équipé de nouvelles chaudières, et en 1927, une refonte change à nouveau sa capacité. Il peut désormais accueillir 393 passagers en classe cabine, 339 en classe touriste et 1 150 en troisième classe.

Le Baltic retrouve également son rôle de sauveteur lorsqu'il vient en aide aux rescapés du Northern Light le 6 décembre 1929 au large de Terre-Neuve. Le 17 février 1933, le Baltic est envoyé à la casse à Osaka après un dernier voyage entre Liverpool et New York le 17 septembre 1932.