LE NAUFRAGE
DU TITAN

Morgan ROBERTSON

Editions Corsaire - 2000

Il était la plus grande embarcation voguant sur les flots et la plus prestigieuse création de l'homme. Toutes les sciences et tous les corps de métiers connus de notre civilisation avaient contribué à sa construction et assuraient sa maintenance... Insubmersible, indestructible, il transportait le nombre minimum de chaloupes qu'exigeait la loi.

C'est ce qu'écrivait en 1898 Morgan ROBERTSON, dans ce roman d'une extraordinaire intensité, intitulé Futility. Quatorze ans avant la plus grande tragédie maritime civile de tous les temps, cette histoire préfigurait étrangement le drame véritable.

Un siècle plus tard, Le Naufrage du Titan, traduit enfin fidèlement en français, n'a rien perdu de sa puissance de choc. La lecture en est passionnante en soi, mais la question reste posée : s'agit-il d'une étrange série de coïncidences, ou faut-il y voir quelque chose d'infiniment plus mystérieux ?

Préface de Caroline FAVRE et introduction d'Olivier MENDEZ.